Jour 9: Vive l’indépendance du Pérou!

28 juillet 2014:

Jour de la fête nationale du Pérou. Les gens de Lima habituellement descendent faire la fête à San Ramon qui est reconnue pour être la place pour faire la « fiesta ». Les plans étaient que nous devions participer à la fête en matinée et travailler en après-midi. Malheureusement la température n’étant pas de notre côté, les plans sont tombés littéralement à l’eau puisqu’une pluie « mujeres » s’est abattue sur San Ramon. Oscar nous a donné une définition de 3 types de pluie. La « macho » qui est diluvienne et dure 5-6 minutes alors que la  « mujeres » qui veut dire « femme » en espagnol se lamente et se plaint toute la journée. Je passe les commentaires pour la troisième….

L’équipe a donc passé la matinée à se reposer en remplacement de dimanche qui devait initialement être une journée de repos. Nous nous sommes amusés à jouer au Loup Garou et au Wizard en attendant patiemment de se faire servir un repas. En après-midi, nous avons eu droit à une réunion pour  discuter la partie touristique de notre aventure. Des changements intéressants au niveau des visites nous ont été proposés et ont été adoptés à l’unanimité. Un ajout intéressant est une visite d’un « salinar » et d’un « laboratorio » d’agriculture au lieu d’un zoo. Le choix ne fut pas difficile à faire. La réunion s’est étirée en longueur puisqu’il y a eu de nombreuses questions à Oscar qui nous présente ses changements en « franglaisspagnol ».

Finalement la pluie se calme vers l’heure du souper et les « volontarios » ayant de l’énergie en réserve cherchent l’occasion de célébrer la fête nationale du Pérou, qui représente pour les péruviens la journée pour fêter leur indépendance de l’Espagne. Annick propose une sortie pour aller danser dans la rue ou dans une discothèque s’il y a de la pluie. En attendant l’heure de la sortie, les jeux de carte sont populaires pour passer le temps.

Gonzalo, l’un de nos conducteurs aime beaucoup la musique et nous met toujours ça « full blast » dans l’auto pour aller au chantier. Ses doigts battent la mesure sur son volant et il dit à Annick qu’il  aime danser. Elle lui propose donc de nous montrer à danser et il ne se fait pas prier. Finalement, au lieu de sortir, nous nous sommes amusés à  danser sur de la musique péruvienne entraînante dans la véranda de Casira. Gonzalo  nous a tous épatés avec ses talents de danseurs latinos. Il nous a même enseigné un pas à la Michaelo Jacksono.  Nous avons beaucoup dansé et  beaucoup ri.

Nous nous sommes gardés certaines réserves afin d’être en mesure de conserver de l’énergie pour notre journée de travail de demain.

Micah et Sylvette

perou 038

perou 057

perou 065

perou 095

perou 109

perou 115

perou 408

perou 407

perou 411

perou 410

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s