Merci à vous tous de nous avoir suivis et à bientôt!

Pour être tenus informés de nos prochains projets, visitez notre site internet: http://www.agmonde.ca ou allez sur notre page Facebook.

FIN 

Publicités

Spécial remerciements

Un projet comme celui-ci est rendu possible grâce à l’unissions de plusieurs personnes. Nous tenons à remercier plusieurs personnes indispensables:

  • Merci à notre merveilleux groupe de 19 personnes qui ont su donner leurs efforts au Pérou et même avant afin d’amasser les fonds nécessaires pour réaliser ces 3 beaux plateaux de travail.
  • Merci à toute la gang d’Amitié Gatineau-monde pour leur implication bénévole et pour offrir ces opportunités aux gens de la région!
  • Merci aux commerçants et organismes qui nous ont aidés dans nos activités de financement (Métro Cité des jeunes, Les Chevaliers de Colomb St-Jean Bosco, les Braves du coin, la Tierra Coop, les Chocolats Lamontagne).
  • Merci à nos familles et amis qui nous ont encouragés et supportés dans ce projet ainsi que les résidents de la région de l’Outaouais qui ont participé à nos diverses activités de financement. Il y a un morceau de vous tous dans nos constructions au Pérou! C’est avec l’effort et la participation de tous que l’on peut arriver aux changements sociaux auxquels nous rêvons!
  • Merci à notre partenaire CASIRA, pour leur support dans la coordination du projet et pour leur confiance!
  • Merci à Don Oscar, pour son implication, l’amour de son pays, son grand sens de l’organisation, son sens de l’humour et son grand professionnalisme! Merci pour les explications, ton ouverture et ton partage de connaissances. Fue un placer de trabajar contigo!
  • Merci à Ursula et Naomi pour la bonne nourriture et les fabuleux desserts! Gonzalo pour nous avoir transportés en toute sécurité et pour avoir motivé les troupes avec sa musique. Mateo et Lucas pour le bon temps passé avec vous!
  • Merci à Misraim, Carlos, Raphael et Jorge, nos chefs de chantier, pour leur patience, leur travail et la transmission de leurs savoirs.
  • Merci à la communauté d’indigènes à Ste-Thérèse dans les montages pour leur accueil et leur confiance.
  • Merci aux professeurs et personnels des écoles où nous avons travaillés ainsi que leurs élèves et parents pour leur accueil et aide sur les chantiers.
  • Merci à Dulio et les autres guides que nous avons eu lors de la partie touristique pour leur patience, le partage de leurs savoirs et la passion qu’ils ont envers leur pays.
  • Et finalement, merci à la communauté péruvienne pour leur accueil, leur amitié, le partage de leurs savoirs et leur grand héritage culturel. L’altitude, les cols, les montagnes enneigées, Los Uros sur le lac Titicaca et Tanquile, San Ramon, Puno, Cuzco, Lima et Aeriquipa ainsi que la montagne gravit à Machu Picchu. Cette expérience restera gravée dans notre mémoire pour longtemps!
  •  »Vamos à la playa, au travail et O Canada. Work hard, play hard  – check it out. »

Le groupe Pérou 2014

 perou 573

Blogue spécial remerciements aux participants

Un projet comme celui-ci n’est pas possible sans participants, sans groupe… Bien entendu pour la réalisation des nombreux travaux sur place mais avant tout pour pouvoir amasser les fonds nécessaires pour réaliser le projet. Nous tenons à remercier chacun d’entre vous pour votre implication, votre esprit de groupe et pour nous avoir donné votre confiance dans la réalisation de ce projet. Pour plusieurs, ce projet était une première et nous sommes heureux que vous ayez choisi de le faire avec nous! En espérant que nous vous aurons transmis le goût de l’entraide que ce soit à l’étranger ou même chez nous, au Canada! Pour d’autres, ce fût un autre trajet dans leur route d’implication humanitaire. Certains, ont eu à relever de gros défis tout au long du projet…et y sont arrivé avec brio! Bravo à tous pour votre ouverture et le travail accompli! Vous avez su tous laisser une trace de votre présence au Pérou et à même notre groupe. Plus précisément :

Amélie : Merci à notre grande timide végétarienne, merci pour ta jeunesse, ton assiduité au travail et ton sourire. Nous sommes certains que les enfants de la garderie garderont un très bon souvenir de ton passage!

perou 087

Catherine : Merci d’avoir pris ton rôle de grande sœur très au sérieux et d’avoir été rassurante, et accueillante. Merci pour ta compréhension et tes efforts alimentaires. On se souviendra longtemps des ‘’hermanas Balogh’’!

 perou 398

Chantal : Merci pour tes rires, ton positivisme et d’avoir toujours été prête à aider les autres. Tu as toujours été prête à tout et tu as fait de gros efforts physiques en particulier sur l’île du Lac Titicaca!

perou 491

France : Merci pour ton calme, ta douceur et ton grand sens de l’entregent. Ta belle approche avec les gens et les jeunes en particulier te serviront sûrement dans ton prochain défi d’accompagnement de groupe en Bolivie!

perou 479

Gaëlle : Merci à notre Brigitte Bardot adolescente avec élan qui a toujours su faire preuve d’une belle énergie positive et d’un travail acharné! Surtout à la peinture… où tu en avais presqu’autant sur toi-même que sur le mur! Tes talents en danse ont fait des jaloux!

perou 568

Ginette B : Merci à notre chère amie religieusement amicale et ricaneuse pour ton sens de l’humour et tes gros efforts sur les chantiers de travail! Merci pour le partage de tes grandes connaissances, toi qui a visité plus d’un monastère!

perou 542

Ginette F : Merci à notre blagueuse et pince sans rire pour ton ouverture et ton travail acharné à l’école. Bravo pour les nombreux défis que tu as su relever avec brio… surtout pour le cuy!

P1070404

Hélène : Merci à toi pour ta bonne humeur contagieuse, ton sens de l’humour et tes bons soins auprès de Lucas! À la dernière minute du début à la fin mais toujours prête à mettre la main à la pâte!!

perou 385

Janika : Merci à notre maîtresse d’école en vacances pour ton amour envers les enfants et les gens en général. Tes élèves son bien chanceux de t’avoir! Merci pour ta créativité, ton goût pour la musique et ton sourire contagieux!

perou 546

Jessica : Merci à notre boule d’énergie rayonnante pour ton positivisme, tes belles réflexions et ton goût de l’aventure! Toujours prête à donner un coup de main sur les chantiers, tu as grandement contribué à créer notre esprit d’équipe!

perou 535

Jérémie : Merci à notre grand cascadeur, grimpeur, philosophe et orateur pour ta maturité et ton dévouement pour le travail. Merci aussi pour tes préoccupations et ton partage de connaissances au niveau de la santé!

perou 429

Louise : Merci à notre trousse de premiers soins ambulante pour les grands soins que tu as apporté à tes collègues du groupe! Merci d’avoir su remonter le moral des troupes lorsqu’il y avait besoin et merci pour ta bonne humeur et ton positivisme. Merci pour ton émerveillement envers la vie et tout ce qu’il y a autour! Merci pour toutes les belles photos que tu as prise et pour ton support constant!

perou 381

Matthieu : Merci pour ta créativité artistique qui a su être mise à profit dans la muraille. Merci aussi pour ton esprit de groupe, ta belle énergie et pour avoir su t’ouvrir au groupe! Derrière cette image de gars timide, ce cache un gars très sympathique, travaillant et avec qui les discussions sont très agréables.

perou 538

Mélissa : Merci à toi pour ton ouverture, ta bonne humeur et ton entrain sur les chantiers de travail. De plus, tu as su porter la chance à plusieurs bébés péruviens et tu seras peut-être à la source d’une nouvelle façon de porter les tresses au Pérou!

perou 518

Micah : Merci à toi, notre plus jeune du groupe, pour ton sourire énergique, ta candeur et ta spontanéité. Toujours partante pour des photos, des jeux et pour travailler et ce, avec la bonne humeur. Le vrai parrain, quoi!

perou 045

Olivier : Merci à toi pour ton calme, ton énergie au travail et ton implication! Notre grand athlète et artiste digne du Cirque du soleil a su nous démontrer que le climat du Pérou n’était pas une embûche aux cascades mémorables!

perou 394

Rachelle : Merci pour ton implication dans le projet dès le départ, pour ton calme, pour ton souci du bien-être des autres et ton grand sens de l’entraide. Merci aussi pour les belles discussions et pour le souper chili version péruvienne!

perou 472

Réaume : Merci à notre grand travailleur constant et acrobatique pour ton implication dans le projet et dans l’avancement des travaux. Merci pour ton calme, ta curiosité et pour ta volonté de toujours vouloir comprendre plus en profondeur!

perou 468

Sylvette : Merci à notre grande artiste infatigable pour avoir coordonnée la réalisation de la muraille. Merci pour ta bonne humeur, ton ouverture et ton implication à la vie de groupe. Et finalement, bravo pour ta grande patience avec Iago!

perou 047

Un GROS MERCI, vos chargés de projet

Annick et Jacques

perou 577

Blogue spécial : Commentaires sur l’expérience

Une expérience enrichissante, valorisante et inoubliable…. Voici ce que nos participants en pense:

Amélie : Sincèrement, ce fut la plus belle expérience de ma vie! Je n’aurais pas pu imaginer un plus bel accueil que celui qu’on a reçu à la maison CASIRA. J’ai tout aimé du projet, mais la partie que j’ai préférée était lorsqu’on était avec les enfants débordants d’énergie au jardin 🙂

Catherine : J’ai vraiment aimé mon expérience au Pérou. Les deux semaines passées à San Ramon on été très enrichissantes, j’y retournerais n’importe quand! Le temps passe vraiment vite quand on aime ce qu’on fait 🙂

Chantal : Expérience enrichissante à tous les points de vue: peuple super accueillant et généreux, des enfants souriants et débordants d’énergie, territoire de toutes beautés à découvrir, défis personnels relevés avec appui soutenu du groupe et des Péruviens (monter les montagnes Incas…ouf!)…ce fut tout simplement extraordinaire!! Et quoi dire du groupe…symphatique, dynamique, respectueux et ouvert! Merci aux organisateurs, Annick et Jacques, toujours à l’écoute, disponibles et positifs! Et merci à ma fille pour ce « trip » qui sera gravé dans ma mémoire à vie!

France : Voyager avec Amitié Gatineau Monde m’a offert la possibilité de découvert un autre pays, une culture différente et d’explorer un mode de vie complètement différent. C’est vraiment une expérience inoubliable!

Gaëlle : Ce voyage a définitivement été une belle expérience. Je ne pensais pas en apprendre autant sur les traditions, cultures et mode de vie du Pérou. En plus de cela, j’ai su découvrir d’autres aspects de ma personnalité. C’est un voyage que je ne risque pas d’oublier!!!!!

Ginette B : Mes objectifs principaux étaient d’avoir une expérience de projet communautaire dans un groupe intergénérationnel et de côtoyer le peuple péruvien afin de connaître davantage leur culture et leur mode de vie. J’ai beaucoup apprécié le travail avec le groupe même si je l’ai trouvé éprouvant physiquement. Jeunes et moins jeunes étaient tous enthousiastes et actifs à la tâche avec un grand dévouement et générosité. Cette expérience m’a permis de me connaître davantage. Mes co-chambreuses ont été très gentilles et respectueuses. La dernière semaine qui était plus touristique m’a permis de connaître l’histoire, la culture et le monde de vie du peuple péruvien qui est chaleureux et accueillant. Mes objectifs ont été atteints. Grands mercis à tous !

Ginette F : Ce que je retiens de ce projet c’est l’importance de l’entraide et du partage tout au long du voyage. Comme disait Dulio: aujourd’hui c’est toi, demain ce sera moi. Ensemble on peut accomplir des merveilles.

Hélène : Le projet de coopération volontaire auquel j’ai participé à San Ramon a été très satisfaisant. Je suis fière du travail effectué. En fait, je peux même dire que j’ai préféré les deux semaines de travaux à la partie voyage du périple …quoique cette dernière fut tout de même très bien. Les Péruviens sont attachants et le pays est riche de contrastes. Je vous recommande à tous de l’expérience Pérou une fois dans votre vie!

Janika : Quelle belle expérience riche et captivante! J’ai vécu un trois semaines extraordinaires avec des gens merveilleux (autant péruviens que canadiens)! J’ai adoré découvrir cette nouvelle culture, m’ouvrir aux gens du groupe, apprendre sur la construction, sur l’éducation…Un merci tout spécial à nos deux chargés de projet (Annick et Jacques)… on n’aurait pas pu avoir mieux! C’est à quand le prochain voyage?

Jessica :Ce fut mon premier voyage humanitaire et certainement pas le dernier. J’ai adoré mon expérience. J’ai pu connaître une autre culture; une autre langue, une autre alimentation, d’autres façons de voir la vie, une tout autre façon de conduire, etc. J’y ai rencontré des personnes vraiment formidables et intéressantes, que ce soit les Péruviens ou les Québécois. C’est un type de voyage qui colle bien à ma peau, ce n’est pas simplement de visiter le pays, c’est de le connaître, de connaître les habitants, de vivre avec eux.  

Un gros merci aux chargés de projet, vous avez été géniaux. Un gros merci aussi à Amitié Gatineau Monde de nous permettre de faire un projet de coopération comme celui-ci.  

Jérémie : Texte à venir…

Louise : Le Pérou, un pays majestueux offrant des spectacles visuels incomparables. De magnifiques montagnes qui ne cessent de nous surprendre par leurs couleurs et leurs textures changeantes, d’une région à l’autre. Un pays aux couleurs de la modernité dans ses grandes villes et à celles de ses traditions andines dans ses régions variées. Un peuple qui a su conserver ses coutumes et valeurs premières issus de ses traditions Incas et ce malgré l’imposante invasion espagnole. Un peuple chaleureux, heureux et calme, toujours prêt pour la fête. Des familles entourées de leurs enfants et de leurs animaux, vivant dans le calme au rythme de la nature. Un amour inconditionnel pour la mère terre (la pacha mama) qui est célébrée tout au long du mois d’août. Des icônes symboliques (condor, puma et serpent) protégeant et veillant sur ce peuple aux origines Incas, unique. Un séjour inoubliable qui a enrichit ma vie pour toujours.

Matthieu : Le voyage était super. Vivre en groupe est vraiment une expérience unique; peu importe le nombre d’amis qu’on a chez nous, rien n’est comparable à la vie de groupe. Les prochaines semaines vont être ennuyantes après ce qu’on a fait!

Mélissa : Je me suis impliqué dans un projet humanitaire puisque j’avais le besoin de partir à l’aventure . Ce voyage au Pérou fut pour moi une agréable surprise et une expérience unique . J’ai eu la chance d’acquérir des nouvelles connaissances concernant un pays inconnu et d’avoir une nouvelle vision du monde. Ce projet m’a permis de me rendre utile pour des gens dans le besoin et d’échanger concernant nos différents mode de vie. Je conseillerais a qui quiconque d’au moins une fois dans leur vie de faire un voyage de la sorte puisqu’on mélange l’utile à l’agréable et qu’on en reviens avec des beaux souvenirs !

Micah : Texte à venir…

Olivier : Merci à tous pour le voyage mémorable, l’ambiance dans le groupe était génial et j’ai l’impression d’avoir appris tellement de chose, comme respecter et aimer une autre culture avec son langage et ses habitudes complètements différentes. C’était la première fois que je voyageais hors du Canada mais sûrement pas la dernière. En plus, le paysage était vraiment dur à battre et la bouffe très fraîche, en tout cas à San Ramon c’était frais lol. 

Rachelle : L’expérience avec Amitié Gatineau-Monde fût très agréable.  Les gens de San Ramon ont vraiment apprécié la présence des canadiens (les gringos) ainsi que nos contributions.  J’ai vraiment eu l’impression que nous faisions une différence dans leurs vies.  J’ai beaucoup apprécié la dynamique de groupe.  Chaque personne y a contribué de sorte que l’expérience a été magnifique…  Un merci spécial à Iago et Annick… sans vous, notre aventure n’aurait pas été la même. Un des moments les plus mémorables de mon aventure au Pérou fût notre descente du Machu Picchu.  Merci les girls!

Réaume : Texte à venir…

Sylvette : Expérience enrichissante à tous les niveaux autant du point de vue entraide communautaire et touristique. De mon point de vue, la dynamique de groupe était très bien et j’ai d’autant plus apprécié le fait que les participants s’entraidaient et démontraient beaucoup d’empathie envers les uns et les autres tout au long du voyage. Chapeau au groupe et surtout à nos jeunes et moins jeunes qui ont relevé de nombreux défis personnels.

caro et anna 021

Moments cocasses du voyage…

Voici le partage de quelques petits moments cocasses qui se sont produits tout au long de notre expérience:

-Lorsque nous sommes allés sur une réserve (attrape touriste), un autochtone, un peu saoul, nous a demandé si on était catholique. Annick a répondu oui et ce dernier lui a répondu : « Vous savez quoi, Dieu n’existe pas!»

-Lors de la journée dans la haute forêt amazonienne, Louise dit : «C’est comme si on était dans la jungle!» Micah répond : «Nous sommes dans la jungle!»

-Avant même de recevoir nos cartes afin de jouer au Loup-Garou, Jacques dit : « Moi, je dis que c’est Janika le Loup-Garou»! Janika : « Eille!»

-Lors de nos aventures sur la route avec des millions de falaises, Micah nous a avoué tout bonnement que son rêve était de mourir en tombant en haut d’une falaise!

-Lorsque Louise travaillait à l’école plus loin, elle a emprunté l’échelle d’un des travailleurs péruviens. Intimidé par son regard et son non verbal qui parle énormément, le travailleur a préféré aller demander à son chef de sentier si ce dernier pouvait demander à notre chère Louise de lui prêter l’échelle!

-Un bon matin, Catherine nous a gentiment dit : «Je suis raquées à mon doigt!»

-Lors de notre visite touristique, une d’entre nous demande à Dulio, notre guide, s’il y avait beaucoup de moustiques au Lac Titicaca. Il a répondu : « Seulement des mouches végétariennes!»

– La nuit avant de monter le Machu Picchu, Chantal, qui dormait dans un sommeil semi-profond, entend dans le corridor  une personne du groupe dire : «Il faut y aller!». Alors, sur un moment de panique (puisqu’elle ne voulait surtout pas manquer le Machu Picchu!), elle se leva, réveilla Jessica et se dépêcha à se préparer…jusqu’à temps qu’elle se rendit compte qu’il était juste minuit!

-Ginette B. s’est faite sortir d’une toilette par des péruviens! Elle était dans les toilettes pour les hommes!

-Sur une île du Lac Titicaca, trois jeunes filles décidèrent de regarder les étoiles filantes.                                                 France dit : «C’est juste une personne par étoile filante qui peut faire un vœux!»                                                         Jessica : «Pour vrai?»                                                                                                                                                                 France : « Je ne sais pas, je viens juste de l’inventer!».

Les plaisirs de la barrière de la langue : 

-Lors de notre périple dans la haute forêt amazonienne, Jessica voulait dire en espagnol à notre Gonzalo à quel point il était un bon conducteur! Toutefois, elle dit : « Me gustas tù!», c’est-à-dire «Je te veux ou je t’aime!»

Avant de donner nos dons à la communauté No machiengas dans la haute forêt amazonienne, nous devions, chacun notre tour, nous présenter. Lorsque notre chère Louise devait dire son âge, elle a dit: « Tengo cien y uno anos!» (traduction : «J’ai 101 ans!»). Même la communauté s’est mise à rire!

-Une péruvienne demande à Micah : « Dondé vives?» (traduction : «D’où viens-tu?») Croyant que cette dernière lui disait un compliment, Micah répond: «Gracias!» (traduction : «Merci!»)

-Lors d’une soirée à la piscine, Olivier et compagnie décidèrent de prendre le moyen de transport le plus répendu de San Ramon : le fameux tuk tuk. Lorsqu’Olivier est descendu de ce moyen de transport, il a gentiment dit au chauffeur: «Gracias por favor!» (traduction : « Merci s’il te plait!»).

-Lors de notre séjour sur une île du Lac Titicaca, Jessica dit à sa maman qui l’hébergeait : «Gracias to you!»

-Louise a demandé : « Un mateo de coca» au lieu «d’un maté de coca».

Prix d’honneur :

-Félicitations à Hélène qui a été notre championne nationale du cassage de bouteille durant notre voyage! De plus, sa débarque à Cusco restera longtemps dans les mémoires des témoins!

-Prix d’honneur spécial à notre Jacques préféré, qui par son rire mythique, nous étions en mesure de le retrouver n’importe où à travers le Pérou!

-Prix d’honneur spécial à l’hôtel du Machu Picchu : l’hôtel où les chambres passaient de 0 à 4 étoiles :

                       – Jérémy, Olivier et Mathieu ont eu la chance de bénéficier d’une douche meurtrière avec plein de fils électriques qui dépassaient de partout;

                       – Dans l’escalier, il y avait des murs pas finis où des briques étaient moyennement empilés pour faire la séparation entre l’extérieur et l’intérieur de l’hôtel;

                     – Il y avait des barreaux d’escaliers brisés pour nous rappeler de ne pas s’en servir pour descendre;

                       -Une table placée entre le mur pour éviter qu’on ne tombe pas en bas;

                    – Amélie et Catherine ont eu la chance d’avoir une magnifique vue sur le chouette corridor de l’hôtel…

                       -Sans compter les douches glacées avant de monter le Machu Picchu!

-Prix d’honneur au serveur le plus perdu de l’humanité au reggae bar du Machu Picchu où Sylvette, Micah, Réaume, Jérémy, Olivier, Jessica et Janika ont pu bénéficier du meilleur repas de tous les temps (une soupe Won-Ton qui était finalement une soupe Ramen, un hamburger avec de la viande impossible à séparer, la pizza la plus cheap…). On n’a toujours pas compris la facture qu’on nous a donnée… et je pense que même le serveur la comprenait encore moins! Par exemple, sur les deux factures qu’il a remise, une facture avait des taxes de 10%, et l’autre, de 20%! À ne rien comprendre!

Phrases fétiches du voyage :

  • Check it out!
  • Je capote! Tu ne comprends pas!

Chanson fétiche du voyage :  » Vamos a la playa, a mi me gusta baillar »

Rédigé par Janika

Jour 21: Une visite a Arequipa avant le grand départ!

9 août 2014 :

Même si aujourd’hui c’est notre dernière journée au Pérou, ce n’est pas une journée de repos… Justement, on profite de notre dernière journée pour visiter une autre ville du Pérou qui se nomme Arequipa et nous en profitons aussi pour faire nos derniers achats puisque semblerait-il que c’est bon marché. Il reste des derniers soles à quelqu’un?

Pour débuter la journée, on fait de la route pour se rendre à cette ville. C’est 5 heures de route de Puno et le paysage est vraiment très beau! Sur la route, on peut observer des troupeaux de vigognes, lamas et Alpaca. On quitte aussi les montagnes pour les plaines. Dulio, notre guide, en profites pour nous donner plusieurs informations sur son pays et sa cultures et aussi, pour nous faire part de quelques blagues qui plaisent un peu trop à Jacques!

Arrivés à Arequipa, nous commençons par un bon dîner (semblerait-il que cette ville est reconnue pour sa bonne cuisine) dans un resto ou nous avons l’honneur d’écouter un petit band péruvien en mangeant. Après nous partons avec notre guide pour aller visiter cette grande ville. La plupart des maisons sont blanches puisqu’elles sont faîtes de pierres volcaniques provenant des volcans que l’on retrouve autour. Nous avons visités une église, un monastère et quelques bâtiments anciens et historiques. Nous avons aussi fait la tournée des marchés et des magasins locaux!

Nous sommes partis sur l’heure du souper en direction de l’aéroport pour prendre notre vol de 2 heures pour se rendre à Lima. Arrivés à l’aéroport, Oscar nous attendait avec impatience puisqu’il avait peur que nous manquions notre autre vol en direction du Canada. À deux heures am, nous quittions le Pérou en direction de la maison! C’est un neuf heures de vols qui nous attend avec une escale à Toronto. Nous sommes tristes de quitter ce si beau pays mais en même temps très heureux de retrouver notre demeure, notre famille et nos amis! Notre routine aussi nous attend… mais ça on a moins hâte!!!

Annick

perou 2959

perou 3038

perou 3055

perou 3077

perou 3083

perou 3093

perou 3094

perou 3095

perou 3096

perou 3098

Jour 20: Une belle journée sur le lac!

8 août 2014:
Après une bonne nuit de sommeil dans nos familles d’accueil, nous avons eu la chance de partager notre déjeuner en compagnie de nos hôtes.  Peu de temps après, il était déjà l’heure de quitter l’île.  Accompagnés d’un membre de notre famille, nous avons rejoint le bateau qui nous conduirait à l’île de Taquile.  Bien que le bateau portait le nom de Titanic, les vagues qui l’ont secoué ne l’a heureusement pas empêché de se rendre à bon port.
À Taquile, les hommes tricotent et les femmes tissent la laine.  Afin d’admirer leur travail, reconnu par l’UNESCO, nous nous sommes rendus au marché.  Il est à noter que l’ascension a duré plus ou moins une heure.  Malgré l’opinion de notre guide, un chemin qui est appelé plat ne l’est pas du tout!  Lentement, mais sûrement, nous sommes arrivés à destination.  Là-haut, le groupe a pu admirer le fruit des efforts des habitants.
Nous nous sommes ensuite dirigés vers un restaurant nommé My House, pour déguster de la truite canadienne.  Selon Jacques, il y avait du chlore dans le riz…  mais la truite était délicieuse.  Bien sûr, le thé de coca est essentiel pour bien terminer un repas en altitude.
Après le dîner, nous avons repris la route (toujours à pied) vers le port.  Cette fois, il fallait descendre un peu plus de 500 marches très irrégulières. « ·$%&/(/&%  La vue était extraordinaire, mais il était préférable de se concentrer sur ses pieds afin de ne pas tomber!
Le retour à Puno était plus calme que le trajet parcouru le matin.  Pour finir cette avant-dernière journée au Pérou, certains ont préféré prendre la soirée relaxe à l’hôtel, alors que d’autres sont allés au restaurant. Avant d’aller souper, Jacques nous a fait faire une session de yoga du rire…On comprend maintenant d’où vient son rire si spécial!!!
Amélie et Catherine
perou 551
perou 554
perou 555
perou 556
perou 557
perou 558
perou 559
perou 560
perou 561
perou 562
perou 563
perou 564
perou 565
perou 567
perou 550
perou 566
perou 549
perou 568
perou 569
perou 571

Jour 19 : Vamos al Lago Titicaca

7 août 2014:

Levée à 6 heures pour un bon déjeuner à l’hôtel avant le grand départ pour notre excursion au Lac Titicaca. Une agréable surprise nous attend, puisqu’au lieu de prendre l’autobus pour aller au port, une série de tricycles nous attendent à la porte de l’hôtel. Avec seulement nos sacs à dos en vue d’une nuit à passer sur une île, nous embarquons deux par deux dans les tricycles et nous dirigeons vers le port en faisant la course. Nous avons tous bien rigolé en route.

L’embarquement sur le bateau se fait sans anicroches et c’est un départ pour la visite des îles flottantes de Los Uros. Ces îles sont construites avec des roseaux qui poussent en bordure du lac Titikâkâ (prononciation exacte). Il y en a environ 160 îles flottantes dont les roseaux sont empilés les uns sur les autres en rangées pour une hauteur d’environ 2 mètres (1 mètre de racine et un autre mètre de roseaux). 2 ou 3 familles aymaras vivent sur ces îles et doivent respecter une culture très particulière question de préserver leurs coutumes. Ils nous ont fait visiter leur maison et le chef nous a fait une démonstration de la construction des îles alors que notre guide Dulio nous a égayés d’un moment d’histoire sur les us et coutumes de ce peuple. Le tout s’est terminé par une randonnée dans un bateau fait en roseau qui prend 2 mois à construire et a une durée de vie d’un an.

Nous sommes retournés sur notre bateau et avons poursuivi notre expédition sur l’île d’Amantani. C’est dans cette île que nous passerons une nuit chez les habitants. À notre arrivée au débarcadère, le président était là pour nous accueillir et c’est à cet instant que nous avons rencontré la « maman » chez qui nous passerons la nuit. Chacun d’entre nous s’est vu offrir un collier de bienvenue fabriquée avec la fleur nationale du Pérou.

Une fois installée dans notre maison, nous avons dîné dans nos familles (soupe au quinoa et brochette) et par la suite nous nous sommes dirigés vers la plaza principale. En route le groupe a croisé un terrain de basketball/soccer et une joute Canadiens contre Péruviens a été joué. Oscar a offert de jouer du côté des canadiens et Annick lui a dit qu’elle préférait que ce soit Dulio (plus jeune, plus beau et surtout plus en forme car il vient de l’altiplano donc habitué en altitude). Apparemment qu’Oscar en a eu le cœur brisé…. À suivre pour de futurs projets au Pérou…. Comme vous pouvez vous en douter, les canadiens ont eu beaucoup de difficultés à cause de l’altitude alors notre défaite, nous la considérons comme une victoire juste le fait que certains braves d’entre nous aient acceptés le défi.

Une fois rendus à la plaza, l’option offerte était de grimper la montagne pour avoir une vue superbe du lac Titicaca. Certains ont décidés de monter et monter encore alors que d’autres se sont laissés tentés par un ou deux, trois… chocolat chaud avec Bailey. Quel délice! Des rencontres intéressantes ont été faites avec deux américaines, 2 françaises d’origine marocaine et beaucoup d’autres touristes.

Un peu plus tard nous avons eu droit à un souper de groupe chez Walter, la famille où Oscar, Dulio, Gaëlle et Mélissa étaient logés. Par la suite nous avons dû nous costumer comme les habitants de l’île pour aller à la fiesta discothèque du centre municipal. Nous avons dansé et pris beaucoup de photos dans nos beaux habits péruviens. Jacques, fidèle à ses habitudes a attiré l’attention en dansant et tournant avec une péruvienne pour finir sa performance en faisant la danse du « bacon ». Tout le monde ou presque a eu le privilège de danser avec un péruvien ou péruvienne. Au bout d’une heure, nous étions tous très fatigués et sommes rentrés sagement à la maison question de se reposer pour une autre journée de visite demain qui se fera sur l’île de Taquile. Suivez-nous sur notre blogue demain pour découvrir les aventures et expériences vécues au cours de cette journée.

Micah et Sylvette

perou 521

perou 522

perou 524

perou 525

perou 526

perou 527

perou 528

perou 529

perou 530

perou 533

perou 534

perou 536

perou 537

perou 539

perou 540

perou 541

perou 543

perou 544

perou 545

perou 547

perou 548

Jour 18: En direction vers Puno

6 Août 2014 :

Ce matin le levé du corps fût difficile pour certains… des douleurs au dos, aux pieds, aux mollets, etc. ont apparût en ce lendemain de l’ascension de la montagne du Machu Picchu. Mais quand même, personne n’avait de regrets que de bons souvenirs et de fierté! Après le petit dej, nous partions avec nos valises pour une longue route de 7 heures pour rejoindre la ville de Puno.

Même si la route était longue, c’était un moment pour se reposer et reprendre des forces pour nos derniers jours au Pérou! Nous avons fait quelques arrêts en cours de route pour les toilettes bien sûr mais aussi pour faire quelques achats. Je vous dits que ça magasine fort!!! On se fait souvent avoir en ce qui concerne la qualité de l’Alpaca… Nous qui pensions faire de bonnes affaires, semblerait-il, selon notre guide Dulio que ce que nous avons acheté est ‘’made in China’’… Ils l’ont l’affaires ces chinois!

Pour le diner nous avons eu droit à un super bon buffet. Un Alpaca était présent sur les lieux et nous avons pu prendre quelques photos avec lui… Je l’ai presque apporté dans mes bagages tellement il était sympathique! Nous avons enfin su comment différencier les lamas des Alpacas. Les lamas ont de grandes oreilles comme les lapins et un nez plus long tandis que les Alpacas ont de petites oreilles que parfois ont ne voient même pas, un nez comme le chameau et une plus petite queue. Quand même ils sont de la même famille et après en avoir vu plusieurs au Pérou, aucun nous a cracher dessus au grand désespoir de Micah!

Le paysage sur la route changeait graduellement. On quittait la région des montagnes et de la cordillère des Andes pour aller tranquillement vers le plateau. Dans les plaines, nous pouvions voir plusieurs troupeaux d’Alpacas, Lamas et de Vigognes. Semblerait-il que pour la qualité de la fourrure, c’est meilleur en haute altitude. C’est de même pour la culture de la Quinoa.  Nous nous sommes rendus jusqu’à 4 300 m d’altitudes pour finalement redescendre à 3 800 m à Puno. La mal de l’altitude s’est fait un peu sentir chez certain mais un bon maté de coca a aidé à replacer le tout!

De plus partout on peut voir des maisons et des murs peints pour représenter différents partis politiques. Les prochaines élections sont en octobre et la compétition entre les partis se fait sentir!

Arrivé à Puno, nous nous sommes installés à l’hôtel et nous avons été nous promener dans les rues. C’était la fête comme c’est souvent le cas dans cette ville et nous avons eu droit à un spectacle d’une fanfare péruvienne. Demain, on se lève tôt en direction du Lac Titicaca.

Merci de nous lire et merci pour vos messages et commentaires!

Annick

 perou 510

perou 511

perou 009

perou 515

perou 516

perou 517

perou 2791

perou 2780