Jour 15: En direction vers le nombril du monde Inca!

3 août 2014: 

Le téléphone sonne. Il est 5H25 et c. notre appel réveil. Le déjeuner incluido de l’hôtel est servi à compter de 6H. Le temps d’un peu de rasage de menton et une bonne douche à l’eau chaude. L’eau devient brûlante et les contrôles ne servent à rien. Plus tard, j’apprends que d’autres n’ont eu que de l’eau glacée. Solo Réaume réussit à faire l’ajustement pour obtenir une eau tempérée. Son explication : en se basant sur la prémisse que la champlure de droite est pour l’eau froide, il faut délicatement ouvrir l’eau chaude qui est à gauche pour obtenir le débit optimal. L’approche scientifique me manque à moi et à d’autres. N’est-ce pas Rachelle?

On doit descendre nos maletas (valises) au lobby pour 6H45. Tout le monde est au rendez-vous et notre autobus arrive pour nous amener à l’aéroport. Tout le groupe, sauf Olivier. Olivier a choisi de faire du jogging ce matin et il a dû courir pour se rendre à l’autobus à temps!

On se rend à l’aéroport pour se joindre à la cohue. Destination : Cusco, le nombril de l’empire Incas. Faut faire la queue qui ne semble pas avancer à une vitesse optimale, selon Réaume. Il vérifie auprès d’un préposé et comme par miracle, tout notre groupe se met à avancer d’un bon pas.

Nous survolons la cordillère des Andes un bon moment avant d’atterrir à Cusco. Les piques sont très apiques avec beaucoup de neige et de glace. À l’atterrissage, un beau ciel clair et un air pur et frais mais un petit vent frisquait.  Dulio nous accueil à l’arrivée, il parle très bien le français et c’est bien apprécié. Notre autobus nous débarque sur le boulevard du soleil et nous prenons une petite marche de 5 minutes avec nos valises et nos sac-à-dos. Les rues trop étroites ne permettant pas à notre autobus de se rendre à notre auberge. En arrivant on nous sert un maté de coca pour paré l’effet de l’altitude que nous ressentons déjà.

Nous plaçons nos valises dans nos chambres et Dulio nous amène au restaurant, réservée pour notre groupe sur la plaza des Armes. Deux péruviens nous font la sérénade et on achète plusieurs CD, en partie à cause de leurs interprétations de chansons des Beatles!

L’après-midi est bien rempli par des visites à trois sites archéologique Incas. Yulisa, notre guide, nous  apprend beaucoup de choses sur les Incas avec des postes de contrôle pour prévoir des attaques ou des invasions imminentes. On pouvait communiquer d’une tour à l’autre par quatre différents moyens : drapeau de couleurs particulières, miroirs en or ou en argent, messagers coureurs et des instruments façonnés de coquillage de mer. Ces tours de contrôle auraient été détruites pendant la première étape de la conquête par les espagnols.

La dernière visite de la journée nous amène à la Grande Cathédrale sur la Place des Armes. Les espagnols auraient construit ce bâtiment de pierre venant de Temple du Soleil vandalisé. La cathédrale a été érigée sur le site d’un temple Incas. Cette visite se fait tard et c’est une très longue journée. Douze heures en groupe depuis ce matin. Certains sont  pressés pour regagner notre auberge. Certains sont prêts pour se coucher pour la nuit. Pour les sœurs du groupe, une aventure les attend avant qu’elles ne puissent retrouver leur chambre. Certains passeront une nuit bien reposante et d’autres passeront une nuit plus difficile. Pour les détails, voir le blog de demain.

Réaume et Iago

perou 477

perou 478

perou 480

perou 481

perou 483

perou 485

perou 486

perou 487

perou 489

perou 490

perou 493

perou 492

perou 491

2 réflexions sur “Jour 15: En direction vers le nombril du monde Inca!

  1. On se joint aux autres commentaires pour féliciter tout le groupe pour le travail accompli, Bravo! Nous aussi, on apprécie beaucoup le blogue et les photos à tous les jours.
    A Olivier, le jogging, c’est très bien mais ne rate pas ton autobus ni ton avion car on veut te revoir et le jogging du Pérou au Canada, c’est long et périlleux….

  2. (2e essai) On se joint aux autres commentaires pour féliciter tout le groupe pour le très beau travail accompli à San Ramon. On a toujours hâte de consulter le site pour les textes et les photos, on a un peu l’impression de participer à votre belle aventure. Bonne fin de voyage.
    À Olivier: le jogging c’est très bien mais ne rate pas ton autobus ou ton avion. On veut te revoir. Le jogging du Pérou au Canada, c’est très long et périlleux…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s