Jour 7: Journée touristique

26 juillet 2014:

Tous les membres du groupe, accompagnés du guide Oscar et son fils  »Matéo » partent dans trois véhicules pour une grosse journée d’expédition pour découvrir la région de Chanchamayo. Nous débutons notre première journée de repos depuis notre arrivée avec un enthousiasme partiellement atténué par notre fatigue. Plein d’aventures nous attendent!

Notre première destination est le Mirador de la Cruz de Chanchamayo (ou le belvédère de la croix de Chanchamayo), situé sur le haut d’une montagne adjacente à la ville de Merced (https://en.wikipedia.org/wiki/La_Merced,_Jun%C3%ADn). Oscar nous explique que l’eau de la rivière qui traverse entre la ville et la montagne opposé se déverse éventuellement dans la rivière de l’Amazone. L’endroit était historiquement habité par le peuple Ashaninka qui a depuis; soit été assimilé par la colonisation ou déménagé dans les régions plus isolées dans les montagnes des alentours. Du mirador, on peut aussi voir le Centre Civique de la Merced, ainsi que l’église principale de la ville que nous n’avons pas pu visiter à cause d’une densité de trafic inattendu.

Nous avons ensuite visité le jardin des Mariposas (papillons) où notre guide Catarina nous a enseigné quelques nouveaux faits sur ces derniers, entre autres :

  • Une chenille poilu est probablement venimeuse, mais cesse de l’être en devenant un papillon.
  • Le monarque est le papillon avec la plus longue espérance de vie (environ 6 mois) et il réussit à migrer un peu partout où il fait chaud en Amérique.
  • Un papillon, après l’émergence de son cocon, prend un peu de temps pour pratiquer et exercer ses ailes avant de voler.
  • De la tendance des papillons de se reproduire près de l’eau courante ont déduit que le bruit de cette dernière est comme une musique romantique!
  • Dans le règne animal le mâle est toujours plus esthétiquement présentable que les femelles. La guide souligne que l’humain est l’exception à cette règle. Personne ne semble vouloir  s’opposer à cette affirmation!
  • Les papillons ont plus d’énergie lorsqu’il fait soleil.

Il y avait aussi des ouistitis, des macaques, des singes, des boas, des aigles, des faucons, des caïmans, une loutre et d’autres animaux aussi. Il y avait un chaton en liberté qui était très sympathique,  duquel un des participants avait de la difficulté de se séparer…  »Adios minou ».

Il y avait aussi des hamacs très confortables et fort appréciés, pour un moment de repos!

À la visite de la plantation de café : Chanchamayo Highland Coffee, on nous présente premièrement un animal nommé  »Misha » qui participe a un processus de fabrication du café des plus cher au monde, sans trop nous dire comment. Oscar raconte qu’on leurs prête des casques, bottes et haches. Ceux d’entres nous qui se souviennent de la référence au café  »Kopi Luac » dans le film The Bucket List sachent que les Misha, qui ressemblent un peu à des chats, n’ont pas besoins d’outils pour faire leur part… (Même principe qu’avec les éléphants en Inde…)

Le café en question, le  »Mishasho », prend environ 3 mois pour préparer  100 g et se vend à 95 nuevo soles pour cette quantité. C’est-à-dire environ 170$ CAD pour 1 lb ou 380$ CAD pour 1 kg s’il est acheté sur place. En bref, le café est cher et la production est relativement lente dû à la consommation modérée des graines de café par les mishas. On récupère les graines de café après que la pelure a été digéré par les mishas et que les acides leur ont attribué un goût spécial. Autrement dit :

Jack Nicholson –    »You gotta be sh*ttin’ me… »
Morgan Freeman –  »(the) cats beat me to it!  »

Après un avant-midi bien rempli, nous nous sommes dirigés vers un restaurant typiquement péruvien situé sur le bord d’une grande rivière. Plusieurs étaient affamés, d’autres assoiffés et se sont payé une bonne bière froide. Le repas était très copieux et bien apprêté. Au menu : poisson ou côtelette de porc accompagné(e) de yucca, riz, banane plantain et salade de légumes.  Miam! Miam! Nous nous sommes bien régalés et sommes prêts à poursuivre la route qui jalonnait notre grande rivière.

Petit quiz : Quel est le nom de la grande rivière qui traverse la région de San Ramon et La Merced? L’avez-vous deviné? Si oui, vous êtes invités à poursuivre la route avec nous à notre prochaine destination qui est la Chute du Voile de la Mariée située près de la municipalité de Bayoz.  http://www.munichanchamayo.gob.pe/destino10.php

Une heure de route sinueuse et montagneuse (de quoi nous aider à bien digérer) nous a amené à la fameuse chute. Le paysage était majestueux.  À l’entrée du sentier vers la chute, il y avait un poste où plusieurs ont revêtu leurs maillots de bain et Oscar s’est chargé du droit d’entrée.   Près de l’accès, des petits singes et boas ont attiré notre attention. L’un des petits singes semblait avoir été entraîné à fouiller dans les poches et les sacs à main. Cuidado!  Peligroso ladron!  Quelques minutes de marche et nous sommes arrivés au lieu tant convoité pour la baignade. C’était un lieu magique et la plupart d’entre nous se sont jetés tête première dans cette eau froide mais combien rafraichissante. Certains se sont aventurés sur les parois ou ont fait quelques acrobaties sur les rochers (qui sont ces joyeux lurons?) et  d’autres ont tout simplement relaxé ou se sont amusés comme des enfants. Splish splash ploush!

Sur la route du retour, le long de notre fameuse rivière qui porte le nom de la province (avez-vous deviné son nom?), Oscar nous avait réservé une visite culturelle qui en a surpris. Nous nous sommes arrêtés chez la communauté autochtone Ashaninka Pampa Michi dans la région de La Merced.  http://www.turismo-junin.com/la-merced-pampa-michi-0

La communauté qui compte environ 70 familles cherche à préserver et à faire connaître leur culture ancestrale.  La communauté vit principalement de l’agriculture et du tourisme dont le parc thématique où nous étions invités à nous maquiller et à porter des habits traditionnels. Par la suite, on nous a parlé de l’histoire des Ashaninka Pampa Michi. Le tout était suivi d’une danse autour du feu avec les gens de la communauté pour ensuite se terminer dans les différentes boutiques d’artisanat pour des achats.  Certains d’entre nous n’ont pas beaucoup apprécié cette visite. Faut dire que notre arrivée fut un peu chaotique car un des autobus avait continué vers San Ramon et il a fallu les retracer. Ensuite le guide qui devait nous parlé de l’histoire de la communauté et qui devait parler un peu l’anglais, était intoxiqué par l’alcool ou autre potion magique alors il y a eu un délai.  Ce même monsieur, qui avait d’ailleurs  un peu oublié le rôle qu’il devait jouer, nous a confirmé que Dieu n’existait pas!! Ceux qui refusaient de prendre l’habit autochtone et danser mais on finit par se joindre à la danse … et ont trouvé qu’ils avaient quand même le rythme.  Bon enfin, ce fut une découverte surprenante!

De retour à la maison vers 20h, nos amis de la Casa avaient préparé un délicieux potage aux légumes qui nous a porté vers les bras de Morphée à rêver à notre belle journée touristique dans la Vallée de la rivière Chanchamayo.

Ginette B. et Réaume

 

IMG_0164

 

 

perou 380

 

perou 387

perou 382

 

perou 388

9iperou 390

perou 391

perou 392

perou 393

perou 394

perou 395

perou 396

 

IMG_0165

IMG_0168

IMG_0172

IMG_0175

IMG_0176

IMG_0179

IMG_0182

IMG_0185

P1020790

 

perou 351

perou 397

perou 399 perou 348

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s