Jour 1: De Lima à San Ramòn!

Dimanche, 20 juillet 2014:

Après une nuit trop brève, (4 heures de sommeil réparateur) nous quittons Lima pour notre chantier de travail à San Ramon. Le trajet devait se faire grosso modo en 6 heures de voiture mais en fait,  il nous en a pris près de 12. En plus d’une route très sinueuse en montagne, d’une circulation dense, d’une interminable caravane de véhicules de transport lourd et d’une longue ascension de plus de 4 800 mètres,  nous avons eu le bonus d’une tempête de neige et pour terminer, à des éboulements. (Nous avons appris ce matin que les autorités avaient fermé la route juste après notre passage!)  Ouf!  Quelle chance nous avons eue! 12 personnes dans un 4 x4 de 8… imaginez la longue nuit!…Nous exagérons à peine…

N’allez pas croire que ce fut uniquement une suite de difficultés. Au contraire, de  nombreux moments d’émerveillement ont ensoleillé notre première journée en sol péruvien.

Lima est une ville surprenante, une vallée située près de la mer et entourée de montagnes arides,  donnant lieu à des paysages uniques. Le tiers de la population du  Pérou y habite et ceci occasionne de gigantesques bouchons de circulation.

Pris dans la circulation? Pas de problème! Les vendeurs itinérants pourvoiront  à tous vos besoins qu’il s’agisse de boissons désaltérantes ou de friandises. Vous n’avez pas terminé vos courses, ils vous offriront des jouets, des cerfs volants etc. Avec beaucoup d’adresse , ils participent à la danse ondulante des véhicules. Sur ce parcours, nous côtoyons  également une variété de mini véhicules qui sortent de l’ordinaire pour nous, allant de la van familiale, au taxi et au touc touc. Chaque tournant nous amène une nouvelle découverte.

Pour  se rendre à San Ramòn, il nous faut gravir les montagnes jusqu’aux sommets  enneigés pour ensuite redescendre à 800 mètres tout près de la forêt amazonienne. D’un paysage aride, nous passons progressivement  à une végétation des plus luxuriantes.

Il nous faut absolument souligner la courtoisie ainsi que l’habileté des chauffeurs qui parcourent quotidiennement ces routes.

Quel soulagement d’arriver à l’auberge de Casira et d’y être accueilli par une équipe chaleureuse et un bon repas chaud!

Buenas noches todos!

Louise  Mercier et Ginette Fournier

P1060570

P1060563

P1060575

P1060571

perou2

P1060576

P1060590

P1060593

P1060646

perou1

IMG_0335

   P1060647

IMG_0338

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s